Archives du mot-clé Access

Conference #14 – les warnings SAS, SAS/Access et les tables hash

La 14e rencontre du Club a porté sur différents thèmes, dont les warnings SAS, SAS/Access et les tables hash.

Programme

  • 13h30 – Mot de bienvenue
    Louis-René Rheault, Université Laval
  • 13h40 – La puissance peu connue des tables hash (JHardy_CUSQ_042013)
    Jean Hardy et Claude Leblanc, Services Conseils Hardy Inc.
    Synopsis : Cette présentation est destinée aux utilisateurs SAS plus expérimentés, notamment ceux et celles qui pensaient avoir fait le tour des outils disponibles dans l’étape DATA. On y revise d’abord rapidement la syntaxe relative aux tables Hash, dans le contexte d’une jointure simple. Nous étudierons ensuite divers cas de fusion plus complexes: « fuzzy joins », application de transactions à une table maîtresse, fusion de valeurs individuelles à une somme agrégée, etc. Nous examinerons également des usages hors du champ des fusions, tel que le tri d’une table SAS en mémoire vive (sans la procédure SORT) et la sélection aléatoire d’observations tant que la somme des valeurs d’une des variables de la table ne dépasse pas un certain seuil (une impossibilité avec PROC SURVEYSELECT). Les deux présentateurs cumulent plus de 50 ans d’expérience intensive dans l’utilisation du système SAS … et ne croient toujours pas avoir fait le tour de l’étape DATA!
  • 14h10 – SAS/Access pour ODBC (Bah_CUSQ_042013)
    Souleymane Bah, consultant SAS pour Momentum Technologies
    Synopsis :Cette présentation s’adresse à ceux et celles qui importent en SAS des données en provenance de bases de données relationnelles (Oracle, DB2, Sybase, Microsoft-Access, etc.). Cette approche permet, à l’aide d’un seul produit SAS, d’exploiter des données en provenance d’une multitude de bases de données différentes. Les principaux thèmes abordés comprendront: (a) bref survol des composants nécessaires à la mise en œuvre d’un lien ODBC avec SAS, incluant l’emploi des sources de données génériques; (b) syntaxe d’une d’importation réalisée tant avec la procédure SQL qu’avec l’instruction LIBNAME; (c) optimisation des requêtes, qui force la base de données ou le lien ODBC à effectuer certaines opérations (tri, jointure, filtrage, changement d’attributs de colonnes), particulièrement lorsque l’énoncé LIBNAME est employé; (d) exploitation par SAS du dictionnaire de données de la BD; et (e) revue sommaire des avantages et des limites de ce mode d’accès aux données.
  • 14H50 – Pause
  • 15h15 – Thérapie de groupe SAS : Ces vulnerabilities (warning, error) que vous n’êtes plus capable de voir (présentation à venir)
    Yankori Ima, et Daniel Villeneuve, COI : experts en solutions SAS
    Synopsis : Plus capable de ces messages que d’autres laissent traîner dans le log SAS en vous disant « c’est pas grave, c’est juste une note » ou encore « on n’y peut rien ». Plus capable de ces programmes qui sont vulnérables une fois en production et qu’il faut rapiécer sans cesse ? Ce qu’on laisse dans le log SAS en dit long sur notre personnalité… Venez, allongez-vous et faisons une thérapie SAS…
  • 16h00 – Élections du conseil d’administration du Club SAS de Québec
  • 16h20 – Mot de la fin et tirage de prix de présence

Où et quand ?

Date : mardi 16 avril 2013

Heure : 13h30 à 16h30 (accueil à compter de 13h00)

Lieu : Auditorium Jean-Paul Tardif (local 1334), Pavillon La Laurentienne, Université Laval